Menu

Le notaire, un expert en matière de succession

0 Comment


Au cours de votre existence, vous êtes amené à poser certains actes spécifiques impliquant l’intervention d’un notaire. Il s’agit d’un officier public ministériel, investit de pouvoir de puissance publique pour donner valeur authentique à certains actes vous concernant. Il intervient de façon principale en matière de droit de la famille et plus souvent dans le cadre d’une succession. Cette matière nécessite une expertise très pointue de la part du notaire. Découvrez dans cet article, le rôle du notaire dans le cadre d’une succession.

La gestion du patrimonial successoral

Lorsqu’une personne décède, ses biens sont dévolus à ses héritiers. Il faudra alors faire les démarches nécessaires afin de procéder au partage de ces biens. Cependant, cela ne peut se faire en un claquement de doigts. Il est essentiel d’avoir recours à un notaire qui fera les diligences nécessaires pour que le partage se fasse dans les règles fixées par le droit. Le notaire devra alors, dans ce cas, répertorier tous les biens appartenant au de cujus. Il joue, dans le même temps, le rôle de conseil de famille et sert de référence pour toute situation concernant les biens successoraux. Le notaire devra à son tour, amener les héritiers à déclarer tous les biens faisant partie de la succession sans en dissimuler aucun. Il devra alors diligenter toutes les procédures pour avoir l’inventaire de tous les biens existants. Il n’est pas évident de pouvoir gérer toutes les paperasses laissées par le défunt. Entre les visites dans les différentes entreprises et la mise au point de certaines tâches, le notaire est mieux placé pour vous assister et vous faire bénéficier de son expertise. Pour plus de renseignements, vous pouvez solliciter les notaires à Paris.

La référence en matière de litige successoral

Pour le notaire, les successions n’ont plus de secret. Il constitue pour la famille, la personne-ressource vers qui se tourner en cas de litige. Des litiges peuvent naître souvent des relations en famille dans le cadre de la succession. Il peut porter sur la revendication d’un bien ou d’un bien successoral frappé d’une sûreté. Il revient dans ces cas au notaire de jouer son rôle de gestionnaire et de conseil pour parvenir à un accord. Il est souvent désigné sur la base d’un jugement comme administrateur séquestre pour procéder à la gestion des biens jusqu’au partage en cas de litige. Il met aussi en œuvre toutes les actions nécessaires pour la protection de tous les héritiers.